mercredi 11 décembre 2019

Le Parisien - dix-sept caméras supplémentaires pour surveiller la commune

La ville déploie son réseau de vidéoprotection, notamment avec des dômes identifiant les plaques d’immatriculation.

Villecresnes met un coup de collier sur la sécurité. La commune de 10 000 habitants installe depuis ce mardi dix-sept caméras supplémentaires de vidéosurveillance. Elles s'ajoutent aux sept dômes déjà en place depuis 2018.

« Nous avons choisi des lieux stratégiques en accord avec la police nationale, comme le parking du collège, où il y a des rodéos, des trafics de drogue, des bagarres…, mais aussi rue du Lieutenant-Dagorno près du centre culturel Le Fief, sur une place où se déroulent des barbecues interdits, dans le centre-ville, etc. », énumère Gérard Guille (LR), le maire de Villecresnes.

Les dômes choisis peuvent visionner à 360 degrés, lire les plaques minéralogiques des véhicules ou obtenir des images de bonne qualité même avec une faible luminosité.

« Cela a un effet dissuasif »
Cet important déploiement de la vidéoprotection à travers la commune n'est pas lié à une recrudescence particulière de la délinquance « à part une hausse des cambriolages », explique l'élu. « Nous le faisons car ce dispositif aide la police à résoudre les enquêtes, car cela a un effet dissuasif et car il arrive souvent que des gens ayant commis un délit dans une ville voisine comme Boissy-Saint-Léger transitent en voiture par les rues de Villecresnes. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle plusieurs de nos caméras sont capables d'identifier les plaques d'immatriculation des véhicules, de jour comme de nuit. C'était une demande spécifique de la police nationale. »

Les images seront transmises au centre de supervision urbaine (CSU), qui est étendu et réagencé pour l'occasion. Le montant des travaux s'élève à 110 000 €, dont 30 % financés par la région. Un coût plutôt maîtrisé grâce au système de transmission choisi : les ondes hertziennes. « C'est beaucoup moins cher que d'autres systèmes (NDLR : fibre optique, etc.) car cela évite d'onéreux travaux de voirie. »

Source : http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/villecresnes-dix-sept-cameras-supplementaires-pour-surveiller-la-commune-10-12-2019-8214306.php

Aucun commentaire:

Publier un commentaire