vendredi 6 décembre 2019

Le Parisien - Le site de la future école fait polémique

Villecresnes : le site de la future école fait polémique

La mairie projette de bâtir une école dans le nord de la ville. Mais son emplacement, peu accessible et près de la N 19, est critiqué par l’opposition.

Une pétition contre une école ? À Villecresnes, l'opposition monte au créneau sur un sujet consensuel en apparence, la construction d'une école. Elle fait signer une pétition devant les écoles ces vendredi 6 et lundi 9 décembre, dimanche 8 au marché, puis sur Internet.

L'opposition critique l'emplacement choisi pour bâtir ce groupe scolaire de neuf classes : un terrain de 3 000 m 2 situé rue Jean-Cavaillès, entre la N 19 et la Tégéval, derrière le McDonald's. « Elle sera à proximité immédiate de la N 19 et de ses nuisances sonores et atmosphériques, dans une rue au trafic le plus intense de Villecresnes car elle dessert la nationale, et sans capacité de stationnement », résume Stéphane Rabany (SE), conseiller municipal d'opposition.


« Nous avons évidemment prévu des emplacements de parking dans le périmètre du projet », rassure Gérard Guille (LR), le maire. La pollution liée à la circulation ? « Il y en a partout. Il n'y a pas de raison que les enfants soient davantage incommodés à cet endroit. »

Équiper la partie nord de la ville
Le maire assume son choix : « Il n'y a aucun équipement scolaire dans la partie nord de Villecresnes. Ce projet sera une chose très positive pour les habitants du nord et de Grosbois », insiste Gérard Guille, qui regrette de voir l'opposition « critiquer systématiquement tout ce que je fais, faisant même une pétition contre un kiosque à journaux ».

« Nous proposons la création de ces nouvelles classes en cœur de ville sur les sites des écoles du Château et des Fleurs, bien accessibles, même si ce n'est pas dans le quartier nord de Villecresnes », rétorque Stéphane Rabany.

Le projet, en tout cas, est bien sur les rails. L'appel d'offres est terminé. Onze dossiers de candidatures ont été reçus. Un jury se réunira bientôt pour retenir entre trois et cinq d'entre eux. Le bâtiment aura une ossature bois, « comme le groupe scolaire Mélanie-Bonis ». Coût : 4,5 millions d'euros HT. La construction démarrera en 2020. Les élèves y feront leur première rentrée en septembre 2021.

Source : http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/villecresnes-le-site-de-la-future-ecole-fait-polemique-06-12-2019-8211303.php

Aucun commentaire:

Publier un commentaire